Activité & Actualité

Actualité


Depuis 2017, Jean-Louis Sarrans interroge en créateur l'histoire de l'art récente... il imagine des tableaux inédits.
" Changement de Perspective " reconsidère, en effet, le face à face muet de chacun avec l'art abstrait... propose, en nous révélant le logiciel matriciel des oeuvres, en approfondissant leur valorisation de la couleur, de nous intéresser au socle non figuré, demeuré invisible, de la pensée de l'artiste.

Une oeuvre relève, en effet, presque toujours d'une implication personnelle, en plus d'être, aussi, souvent largement redevable de l'histoire de l'art. Quelles références, icônes, émotions ou pensées se seront donc dissoutes dans le champ de l'abstraction ?
Car, contrairement à ce que la facilité apparente de certaines de ces oeuvres dénuées d'objets représentés laisse supposer, les innombrables choix opérés par l'artiste pour les composer (en réalité les décomposer), comme leurs références profondes sont tous dépendants d'une connaissance qu'il a inlassablement su attirer à lui, reconnaître, secrètement préserver.
Or, un tel socle ne se sera le plus souvent dessiné qu'autour d'une conviction, de l'impérieuse résilience de la vision déposée hors de toute réflexion par un pâle segment de réalité.

Pour répondre à son aspiration à faire remonter cette pensée directrice à la surface de chacun des fonds abstraits qu'il aura imaginés, afin de la laisser flotter sans dénaturer l'oeuvre, Jean-Louis Sarrans n'aura retenu comme déterminantes pour la dessiner et la suggérer, que des portions apparemment appauvries, a priori sans relief, du champ du réel.

" Préservée par la radicalité de la réduction opérée par la couleur, marchant soudain dans un silence profond, l'oeuvre parvient alors à rejoindre, au-delà d'elle-même, une civilisation, son langage, en retrouvant la trace de l'inflexion qui l'a faite apparaître elle nous renvoie à beaucoup plus complexe qu'elle... l'essence même de la complexité du vivant ".

Ci-contre : Homage to art - VII

Expositions - Editions



Jean-Louis Sarrans imagine des oeuvres photographiques depuis 2001.
A compter de 2003, il est successivement exposé par les galeries parisiennes de Pascal Gabert (75003), Luc Queyrel (75006), Philippe Gelot (75004), Gérard Hadjer (75008).

En 2010, après avoir inauguré la Galerie de l'Oeil au Bazacle de Toulouse sur le site rénové de la Fondation EDF Diversiterre, il rejoint la Galerie Binôme (19, rue Charlemagne 75004 Paris), qui le représente depuis.

Trois expositions personnelles de Jean-Louis Sarrans ont eu lieu Galerie Binôme :

" Demain, même heure " (2011)
" Le jardin sans maître "  (2013)
" [Enclos photographiques] " (2015)



Vidéos complétant certaines expositions photographiques :

LA MAISON SUR LA FALAISE (13'51)
THIS TIME TOMORROW (12'23)
WINDY FIELDS (12'57)

Livres édités :

Quai Gagarine ou la Traversée du Ciel (Editions Atlantica) 2003
Cosmogonies (Verlhac Editions) 2010
Le jardin sans maître (Verlhac Editions) 2015


photo